Aujourd’hui, l’enjeu est plus que jamais de choisir entre Décroissance ou Barbarie

2015 et 2016 auront été marquées par des massacres aveugles dans nos capitales européennes. Des familles resteront meurtries tandis que, toutes et tous, nous portons le deuil. Mais l’émotion et la colère, aussi légitimes soient-elles, ne doivent pas nous faire tomber dans les travers d’un manichéisme dangereux. Au contraire, cette énième catastrophe doit être l’occasion de se poser les bonnes questions et d’essayer d’être lucide quant aux solutions à apporter. Si la seule réponse à ces attentats est la guerre et le repli sur soi, alors la question n’est pas la bonne. Nous souhaitons à travers ce texte inviter à une analyse des racines de ces violences, à Paris, à Bruxelles, mais aussi d’Ankara à Damas, avec la Décroissance comme grille de lecture.

 

charlie-decroissance

Qui use de la violence subira à son tour la violence.
Euripide
 

Ces attentats doivent nous amener à questionner les responsabilités systémiques et politiques. Notre modèle de société, cette « vie à l’occidentale », n’est pas faite que d’apéros en terrasse, de concerts et de sport-spectacles. Elle est d’abord faite d’impérialisme culturel, de totalitarisme économique, de consommation de masse, d’inégalités structurelles et d’individualisme. Cette « vie à l’occidentale », derrière son apparence désirable, policée et pacifique, se montre terriblement prédatrice, inégalitaire, violente et humiliante pour beaucoup. Et ce, autant ici qu’à l’échelle mondiale. Les chemins tortueux de la violence, de la colère et de la haine sont alors une option pour des personnes aux profils divers, désœuvrées, oubliées, rejetées par nos sociétés occidentales, sans repère ni espérance. Il ne s’agit pas de nier la nature inqualifiable de l’Etat Islamique. C’est un sujet déjà très documenté. Il s’agit de se demander si sa nature seule suffit à expliquer la situation actuelle. Certes, des personnes qui rejoignent Daesh sont manipulables et perméables à l’attrait efficace d’absurdes transcendances. D’autres y trouvent un exutoire. Mais pour que des organisations aussi barbares que Daesh soient si attractives pour tant de jeunes du monde entier, au point d’être devenues destructrices à l’échelle mondiale, c’est que ce monde entier, doit aussi avoir quelque chose de barbare. Oui, nos sociétés engendrent des monstres. Bien sûr, cela ne justifie en rien des actes aussi violents et lâches. Continuer la lecture

Publié dans 3. Anthropologique, Actu | Laisser un commentaire

Ni protectionnisme, ni néolibéralisme mais une « relocalisation ouverte », base d’une nouvelle internationale – Bastamag

Article publié le 4 novembre 2015 sur Bastamag.

Revenir au protectionnisme ? Tenter d’encadrer les marchés ? Lutter contre le chômage en favorisant la croissance à tout prix ? La gauche semble en panne de projet économique et social cohérent, émancipateur, et écologiquement soutenable. Face à cette absence d’imaginaire, le thème de la relocalisation de l’économie commence à séduire. Mais une relocalisation ouverte et altruiste, à l’opposé de l’anxiogène et dangereux repli sur soi, et en capacité de « retrouver de justes équilibres entre l’efficacité, la puissance et le bien-être, l’autonomie et la convivialité ». Voici une tribune pour lancer le débat.

A chaque crise, le protectionnisme renaît de ses cendres, tel un sauveur. Bien avant, dans le dernier quart du XIXème siècle, les Etats-Nations s’en étaient déjà servi pour se protéger. Ils ne tardèrent pas à s’affronter … sur le terrain militaire.

Aujourd’hui, nos sociétés traversent une période de doutes et de peurs, et surtout de perte de repères et de sens. Les choses s’accélèrent. Nous faisons face à l’effondrement de notre modèle civilisationnel construit autour du toujours plus. La mégamachine économique s’emballe, avec elle la crise écologique, les inégalités, les souffrances, les violences… Cette société du spectacle et de la communication ne nous laisse plus le temps de comprendre et dialoguer afin d’apporter des solutions politiques cohérentes et efficaces face aux enjeux de ce début de XXIème siècles. On nous dit que la « politique ne peut pas tout ». On a perdu prise sur nos institutions devenues des outils hétéronomes au service d’une oligarchie financière toujours plus forte. Continuer la lecture

Publié dans Les 3 crises | Laisser un commentaire

Faut-il décroître pour sauver le climat ?

Nous avoins été invités par EELV à participer au premier débat des journées d’été 2015 à Lille. « Faut-il décroître pour sauver le climat ? »

Intervention à voir aussi aux Alternatiba de Le Havre et de Rouen
– sam 26 sept à Le Havre, 16h-17h00
– dim 4 oct à Rouen, 11h-12h30 et 13h30-15h45 avec Baptiste Mylondo

François NICOLAS a fait une captation des interventions. La voici Continuer la lecture

Publié dans Actu | Laisser un commentaire

Réfugiés : le naufrage occidental

L’Europe est submergée. C’est le déferlement. Un flux de clandestins est en train d’envahir l’Europe. Insupportable : « nos pays n’ont pas pour vocation d’accueillir toute la misère du monde ».
Il suffit de quelques mots, d’un vocabulaire bien choisi pour transformer les symptômes de l’effondrement de notre modèle de sociétés en « crise des migrants », voire même « islamique » entend-on parfois.
Ainsi, les fantasmes sont entretenus et la peur est exacerbée. Ainsi, le débat sur les possibles solutions est circonscrit à un cadre « défensif » comme s’il s’agissait d’un phénomène « naturel » sur lequel nous n’aurions pas de responsabilité, dont nous devrions nous protéger.
Toujours la même rengaine du phénomène naturel dont nous serions victimes : la crise, la dette, les sauterelles, les attentats, …

traverser pour piller

Et Monsieur Sarkozy qui parle de tourisme social. Faut-il être déconnecté de la réalité à ce point pour imaginer que des familles entières s’infligent de telles conditions de migration, sans réussite garantie, uniquement par tourisme ? Sarkozy est malhonnête, mais il n’est pas naïf. Tout est bon pour faire oublier que ces personnes sont des humains qui fuient la mort, qu’ils n’ont plus rien à perdre. Tout est bon pour les déshumaniser. C’est qui le touriste ? Continuer la lecture

Publié dans 1. Sociale, 3. Anthropologique, Actu | Laisser un commentaire

Le nucléaire dans tous ses débats

Tristes anniversaires à célébrer : les 30 ans de Tchernobyl, les 5 ans de Fukushima. 11 mars 1986, 26 avril 2011, ces dates font écho à une autre : 6/9 août 1945 : bombardement nucléaire d’Hiroshima et Nagasaki.

Cette année, un collectif s’est constitué pour commémorer ces catastrophes. Le ChOC n’a pas participé, mais soutien l’initiative et la fait suivre.

débats1jpg

Entre le 10 mars et le 29 avril se succéderont conférences projections et apparitions publiques avec le calendrier suivant :
– 10 mars : 18h30 à 20h30- Amphi 4 de l’Université de Sciences Humaines- Conférence de Ben Kramer « Armes-guerres-paix-écologie »-Débat
– 24 mars à 18h15 – Hôtel des gens de mer-Film « De Hiroshima à Fukushima » – Débat
– 31 mars 18h30 – Hôtel des gens de mer- Conférence : « Nucléaire, l’impasse industrielle »
– 22 avril 18h à 20h15 – Cinéma Le Studio : film « Les sentinelles de l’atome » en présence de responsables de l’ACRO (Association pour le contrôle de la radioactivité dans l’Ouest)
– 25 avril 20h30 – Michel Vallery « la nuit tombée » tirée d’un roman où les rescapés de Tchernobyl témoignent
– 26 avril 17h30 – commémoration de la catastrophe de Tchernobyl au parvis Coty du Havre
– 29 avril 20h à la Salle des Expositions de Saint Romain de Colbosc : film « Tchernobyl for ever »

Continuer la lecture

Publié dans Actu | Laisser un commentaire

Nous ne voulons pas être qu’en terrasse

Aujourd’hui, nous ne voulons pas être en terrasse, ni dans une salle de spectacle, ni dans un stade et encore moins dans les magasins. Non, aujourd’hui, nous souhaitons être dans la rue, manifester, avoir des idées à propos du climat, faire de la politique et exercer notre droit d’être citoyen. Nous voulons jouir de cette liberté qui a été bafouée le 13 novembre, et qu’on nous interdit au nom de ce même 13 novembre. Après que les manifestations liées à la COP21 aient été interdites (1), puis violemment réprimée à Paris (2), certains militants sont assignés à résidence comme peuvent l’être des terroristes (3).


RoboCOP21

Alors que nous avons besoin de plus de démocratie, de plus d’égalité, de plus d’idées pour faire évoluer nos sociétés, le gouvernement fait l’inverse et stigmatise les opposants.

Est-ce possible que nos gouvernants n’aient rien compris au phénomène Daesh au point de traiter des citoyens responsables comme des terroristes en puissance ? Bien sûr que non. Toutes les opportunités et toutes les émotions sont bonnes à prendre pour lutter en toute impunité contre celles et ceux qui posent les bonnes questions ; ces ennemis intérieurs, les plus à même de mettre en évidence l’hypocrisie de la conscience écologique et sociale de l’oligarchie (4) (5). Continuer la lecture

Publié dans 1. Sociale, Actu | Laisser un commentaire

Rassemblement pour la justice climatique

Parce que, pour la justice climatique, nous ne voulons pas nous contenter d’être en terrasse,

Rendez vous dans les jardins de l’hôtel de ville le samedi 5 décembre à 15h00

20151128_184600 - CopieGraff de Mascarade réalisé lors de l’AG du 31 novembre au Tetris

Changeons le système, pas le climat. Si on ne fait rien, personne ne le fera à notre place.

A l’initiative de la Coalition Climat, du collectif Salamandre, d’Alternatiba, d’Ecologie pour le Havre, d’Europe Ecologie, et de nombreuses autres organisations …

 

 

Publié dans Agenda | Laisser un commentaire

Quelques (mé)faits à propos de la consommation de viande

Mode de bobo, délire de hippie, le végétarisme devient presque à la mode. On voit de plus en plus de personnes qui ne mangent plus que peu, voire plus du tout de viande ni de poisson.

Cet engouement n’est pas seulement lié à la cruauté de l’acte en lui-même, à savoir ôter la vie à des milliards d’être sensibles chaque année dans des conditions horribles, après les avoir élevés dans des conditions aussi horribles, moins considérés que des objets, uniquement parce que nous aimons cela (1).

10347619_348595508677355_3474831102192745827_n

Au delà de cela, la surconsommation de viande à des effets importants et bien réels sur la planète, la santé et même sur les hommes, et tous ces effets sont loin d’être intuitifs.

Pour l’environnement, la viande est très mauvaise. Un kilo de bœuf va nécessiter 15.000 Litres d’eau, et émettre 28 Kgs de CO² , lorsque pour un Kg de farine ou de pommes c’est environ 10 fois moins. Ce kilo de bœuf, puisqu’il va être élevé en stabulation dans la plupart des cas, va demander une dizaine de kilos de céréales dont une partie va être cultivée sur une forêt fraîchement rasée en Afrique ou au Brésil, ainsi qu’une gabegie d’énergie, avec pour résultat un aliment de qualité médiocre.

Continuer la lecture

Publié dans 2. Environnementale | Laisser un commentaire

Proximités, le journal de la relocalisation, spécial Alternatiba

Alternatiba le Havre est passé. C’était un beau succès. Mais les questions écologiques et sociales sont loin d’être réglées. Les initiatives continuent, notamment le 29 novembre à Paris pour la marche mondiale pour le climat. Ça continue aussi avec le Proximités Haute Normandie/le Havre, le journal de la relocalisation, spécial Alternatiba.
.
.
Les commissions qui ont participé à L’Alternatiba du Havre, y ont écrit des articles sur les sujets qui leur tiennent à coeur : le réchauffement climatique, l’énergie, construire autrement / le BTP, se nourrir autrement, la démocratie, la monnaie locale « le Grain », le revenu de base, la ferme des Bouillons et le Mini Altertour normand, le commerce équitable, bien être et santé autrement, les abeilles, …
.
Pour ceux qui ne l’ont pas encore et le voudraient, il est disponible au Havre (sous réserve d’approvisionnement) :
– aux café « Zazous » (en face de la Galerne)
– à Encre éco (en face de la banque de France)
– au café le « Louisiane » place du Chillou
– et au hasard des rencontres…
.
Le collectif Proximités
Publié dans 2. La visibilité, Actu, Presse | Laisser un commentaire

Faut-il décroître pour sauver le climat ?

Nous avons été invité par EELV à participer au premier débat des journées d’été 2015 à Lille. « Faut-il décroître pour sauver le climat ? ».
Animé par Christelle de Crémiers et Jean Morlais co-animateurs du Groupe de Travail Economie Ecologiste ; Mathilde Szuba, docteure en sociologie de l’environnement et secrétaire de l’Institut Momentum ; Michel Sourrouille, démographie responsable et animateur du groupe de travail Démographie et Stéphane Madelaine, objecteur de croissance, co-auteur de « Un Projet de Décroissance, Manifeste pour une Dotation Inconditionnelle d’Autonomie ».
C’est pour le jeudi 20 aout. Voici ci-dessous, à titre indicatif, un texte relatif à cette question

Affiche de l’Alternatiba du Havre

Conference of Parties’, COP21
A la fin de cette année 2015, aura lieu la 21ème Conférence annuelle des Parties, également connue sous le nom de la Conférence sur le Climat à Paris. La France envisage d’obtenir, pour la première fois en plus de 20 ans de négociations aux Nations Unies, un accord universel juridiquement contraignant sur le climat, ayant pour but de maintenir le réchauffement climatique en-dessous de 2°C.

Une société entière mobilisée … à différents niveaux
Ainsi, toute la société se mobilise, que ce soient les institutions, les médias ou les associations non gouvernementales et militantes. En France, dans le mouvement militant, les Alternatiba sont probablement les événements les plus marquants de cette année 2015. Mais même les citoyens ordinaires sont concernés. Du moins, ils sont sensibilisés par la question. Et chacun y va de sa solution, ou de son panel de solutions.
D’aucun travaillent sur l’habitat. D’autres sur l’agriculture. Certains réfléchissent au système économique, et notamment aux moyens d’échanges via les monnaies locales, etc … Mais ce qui mobilise le plus de monde, ce sont les moyens de production, notamment la production d’énergies alternatives au pétrole.
Selon la vocation et l’échelle de la structure, – industrielle, capitaliste, écologiste, localisée -, la démarche est plus ou moins sincère, et les alternatives sont diverses et variées : ça va des gaz de schistes, aux énergies renouvelables telle que le solaire et l’éolien, en passant par des « solutions » inattendue telles que la fabrication de pétrole de synthèse via de l’eau ou d’autres ressources, ou tout simplement des impostures tel que la pile à combustible, et l’air comprimée, quand elles sont présentées comme une source d’énergie. Et enfin, ne parlons pas des énergies libres qui sont pourtant présentées par les plus écologistes ou anticonformistes, notamment en opposition au lobby du pétrole qui empêcherait le développement d’énergies révolutionnaires.
Il y aurait beaucoup à dire sur toutes ces alternatives, sur leur énergie nette, sur la confusion à propos de leur nature (entre source naturelle d’énergie et énergie transportée et stockée) Continuer la lecture

Publié dans 2. Environnementale, Agenda, Les 3 crises | Laisser un commentaire

La CGT de l’Isère lance le débat à propos du dogme de la Croissance.

L’article ci-dessous a été trouvé par Franck, syndicaliste CGT et membre du ChOC. Nos questionnements s’étendent ! Et nos propositions ?

Et ici un article de Reporterre plus récent : http://www.reporterre.net/Prolos-et-ecolos-entendez-vous

Invitation à échanger

Depuis longtemps, les objecteurs de croissance demandent aux forces syndicales de réaliser une rupture antiproductiviste sans laquelle ils ne pourront sortir du rôle d’accompagnateurs actifs de la logique destructrice qui est aujourd’hui celle de l’économie. Les objecteurs de croissance proposent de viser le «bien vivre » plutôt que le «toujours plus », de réduire fortement le temps de travail et de défendre un revenu garanti suffisant pour tous.

Nous profitons de l’arrivée de Philippe Martinez à la tête de la CGT pour lequel la réduction du temps de travail est toujours au cœur des débats, et affirme que c’est même « incontournable » pour relancer ce débat. C’est pourquoi nous invitons tous les syndicalistes à venir échanger sur le thème de la Décroissance.

Publié dans Presse | Laisser un commentaire