La gratuité des transports publics, ça roule pour tous !

Les difficultés de circulation dans l’agglomération du Havre devraient encourager les moyens de transports alternatifs à l’usage des voitures individuelles… pour mieux vivre la ville.
Si demain, un tramway, dont certain-es d’entre nous ont exprimé le désir depuis très longtemps, peut améliorer l’offre de transport, c’est dès aujourd’hui que les responsables des collectivités territoriales pourraient proposer la gratuité des transports collectifs ou des prêts permanents de bicyclettes ordinaires ou électriques.
La gratuité permettrait aussi de corriger certaines injustices comme l’abonnement aux transports d’un-e salarié-e moins couteux que celui des scolaires et étudiant-es. Nous pourrions ainsi échapper à la nouvelle carte à puce qui autorise une surveillance totale des moindres déplacements des usagers.
Le courrier adressé en Juin 2012 à la communauté d’agglo et à la chambre de commerce pour ouvrir le débat sur la gratuité est resté sans réponse sérieuse. Pourtant, le prix payé par l’usager couvre très partiellement (20% en moyenne) le coût des transports publics. La gratuité totale, qui pourrait être compensée par le versement direct des contributions employeurs, a démontré là où elle était mise en oeuvre (Aubagne, Châteauroux, Hasselt… ) qu’elle était extrêmement efficace pour améliorer notre environnement, diminuer le traffic des véhicules individuels et changer la vie en ville.

Premiers soutiens :
Solidaires au Havre, CGT Le Havre, CFDT Le Havre, UNEF, Sud Etudiant,AC!, Femmes Solidaires, CHOC, PG, FASE, NPA

Pétition :
pour des transports gratuits dans l’agglomération du Havre !
Dans l’agglo du Havre aussi, les transports publics ça peut rouler pour nous ! Les personnes soussignées réclament des discussions immédiates entre collectivités territoriales, représentant-es des patrons, des salarié-es et des usagers, directions des entreprises de transports publics pour très vite mettre en place la gratuité totale des transports publics.

signatures en ligne : http://www.transportsgratuitslehavre.rezisti.org

http://decroissance.lehavre.free.fr/politique/escargot.png
En complément sur la gratuité selon les Objecteur de croissance
« de la gratuité du bon-usage et du renchérissement du mésusage »

http://www.haute-normandie-decroissance.fr/la-dotation-inconditionnelle-dautonomie-dia-un-outil-pour-legalite-et-la-dignite/
http://www.haute-normandie-decroissance.fr/stop-a-la-voiture/
Cette entrée a été publiée dans 1. Sociale, 2. Environnementale, 2. La visibilité, Actu. Placez un signet sur le permalien.

2 Responses to La gratuité des transports publics, ça roule pour tous !

  1. M dit :

    2 courriers adressés à Bus Océanes:

    Mr… Le Havre le 29 juillet 2011
    76600 LH
    N/Réf…
    Au service Marketinge de bus Océane

    Madame ou monsieur X,

    A mon tour j’accuse réception de votre réponse sans signature datée du 22 juillet dans laquelle vous avez le regret de m’informer que les circonstances évoquées ne vous permettent pas d’annuler une amende que j’ai contractée lors d’un contrôle dans un bus sur la ligne 2 le 30 06 2011 d’un montant de 31 euros et vous me sommez de payer cette somme avant le 5 août.
    En vous revêtant des oripeaux du service public vous me parlez de règles du jeu qui devraient être comprises par tous et vous m’affirmez que le respect du service public passe avant tout par la validation de son titre de transport…
    Ensuite vous me dites que vous ne pouvez déroger à des règles notamment à l’égard des personnes montant sciemment dans les bus sans titre de transport…
    Vous terminez votre prose en me menaçant de transmettre mon dossier au procureur de la république dans le cas où je ne payerai pas cette somme dans les délais que vous avez décidé.

    Madame ou Monsieur, à votre tour comprenez bien que le respect du service public passe avant tout par un service public de qualité, fiable et sûr et non pas défaillant comme nous pouvons le constater en ce moment.
    En effet, actuellement les temps de trajets sont démultipliés à l’infini, les horaires ne sont pas respectés, les stations ne sont pas sécurisées, ni même un minimum aménagées (inaccessibles aux handicapés, pas d’abris contre la pluie ni même un banc pour nos anciens alors même que les temps d’attente sont rallongés), les stations changent sans cesse d’endroit ainsi que les plans de circulations et c’est un véritable casse tête de s’y retrouver comme un jeu de piste sans explication aucune quelquefois… Pour ma part, j’ai déjà dû annuler des rendez-vous, renoncer à plusieurs reprises à me rendre à destination et rebrousser chemin alors que je circulais en bus en ayant acheté un titre de transport. Je constate donc que le service public dans son noble sens n’est plus assuré, et ma liberté de circuler mise à mal. j’invoque donc mon droit de retrait du ticket (Pourquoi devrait on payer pour un service aléatoire,mal ou pas rendu ?)
    Je l’invoque doublement et d’autant plus que le chaos des travaux dans lequel nous tentons de vivre malgré tout depuis plusieurs long mois est pour votre entier bénéfice, madame VEOLIA, qui aura en exploitation ce tramway. En dehors du fait que nous paierons avec nos impôts cet investissement et son exploitation, sans parler des automobilistes qui perdent leur vie, leur patience et leur argent dans le labyrinthe des embouteillages, sans même une pensée pour les commerçants tous à leur morosité, nous respirons quotidiennement la poussière et subissons l’incessant tapage diurne, nous ne comptons plus les chutes et les blessures parmi les piétons. et une fois encore notre sécurité et notre liberté de circuler sont mises à mal.
    En tant qu’exploitant et un des responsables de ce projet de tramway vous vous devez de comprendre et d’accepter que les personnes affectées de toutes les manières par les travaux puissent librement circuler avec les bus du transport public et collectif le temps que ceux çi se réalisent pour se soulager d’un cheminement piétonnier particulièrement impraticable et dangereux dans bien des situations.
    Nous remarquons qu’il ne vous ai pas venu à l’esprit de proposer aux usagers des transports communs lourdement gênés une réduction des tarifs le temps des travaux alors même que le service de transport collectif est en grande partie désorganisé et défaillant dans cette situation. Il est vrai que Madame VEOLIA a le sens du devoir et de l’intérêt collectif, du respect et du juste sens du service public et de ses usagers, qu’un euro cinquante est un euro cinquante et que tout est bon à prendre pour satisfaire l’intérêt particulier de l’actionnaire…
    Service public ?… Service public… ? Est ce que j’ai une gueule de service public… !?

    Madame ou Monsieur, comme vous le constaterez sur le procès verbal que m’ont adressé vos agents contrôleurs, j’ai écrit « Grève du ticket !» et ajouté quelques mots succincts justifiant cette grève d’usager mécontent.
    J’assume ce geste individuel mais non isolé et je revendique pour moi même et les autres usagers du transport collectif le droit de retrait du ticket dans la mesure où le service public est défectueux et que nous ne pouvons circuler librement et sans danger lorsque nous sommes piétons.

    Madame ou monsieur, Je vous propose de réexaminer à la lumière de mon argumentation ma demande d’annulation de l’amende que vos agents contrôleurs m’ont adressée, et, en même temps, prévoyant une réponse négative de votre part, je sollicite un délai de paiement afin de faire valoir ce que je considère comme un « bon droit » et contacter la CODAH, le médiateur de la République, ainsi que l’association « Agir contre le chômage » à qui je transmets notre échange épistolaire.

    Dans l’attente de votre réponse je vous prie de croire Madame ou Monsieur X en mes sentiments mitigés.

    Mr…

    Mr ….. Le Havre le 13 août 2011
    rue…..
    76600 L.H.
    Ref : … Au service Racketing de Bus Océane

    Madame ou monsieur X, valet de VEOLIA,

    J’accuse réception de votre lettre anonyme datée du 11 de ce mois dans laquelle, en réponse à mon courrier, vous répétez, têtu et borné, que les « circonstances évoquées ne vous permettent pas d’annuler cette infraction »… puis, vous me pressez de vous régler la somme de 31 euros dans un délai de huit jours. Ensuite vous réitérez et précisez vos menaces, en m’affirmant que vous transmettrez le dossier à l’officier du Ministère Public dans le cas où vous n’auriez pas de nouvelle de ma part, et, présumant de sa décision, vous cherchez à m’intimider en alléguant que je serai alors redevable d’une amende forfaitaire majorée de 180 euros ou même de 304 euros…

    Madame ou monsieur X, au service soumis de Madame VEOLIA et de ses actionnaires, à mon long courrier argumenté, vous ne répondez rien… Mis a part ce long ânonnement autiste au sujet de circonstances invoquées qui ne permettraient pas l’annulation de l’infraction, aucune argumentation n’étaye vos propos, il ne reste que les menaces proférées. Vous ne bégayez ni une excuse, ni ne bafouillez la moindre justification pour la gêne occasionnée quotidiennement, ni même une proposition de dédommagement pour les inconvénients subis, m’auriez vous seulement envoyé un plan de circulation du transport collectif mis à jour… ? Que nenni !… Une demande d’information complémentaire sur cette grève du ticket initiée depuis peu ? … Une invitation à une conciliation ?… Une promesse d’embauche au service Qualité & Respect ?…
    Que dalle !…Rien de rien !

    Madame ou monsieur X, dans mon courrier je sollicitais un délai de paiement afin de contacter diverses associations, responsables ou élus pour faire valoir le droit de retrait du ticket quand le service de transport collectif est défectueux ou quand notre cheminement piétonnier est périlleux ou impossible. A ce sujet vous ne répondez rien. Je suppose donc, que vous me refusez ce délai de paiement puisque vous m’enjoignez autoritairement de vous verser 31 euros avant 8 jours.

    Madame ou monsieur X au service de ses maîtres, mon courrier du 2 août aura eu au moins l’avantage de démasquer l’imposteur qui vous habite quand vous vous faites le chantre du service public. Votre silence péteux à ce propos est révélateur comme l’est l’absence de réponse de votre part sur des questions essentielles soulevées dans mon courrier du 2 août. Il est le reflet de votre mépris et de votre arrogance nauséabonde envers les usagers et les plaignants du service de transport public, de vos méthodes « maffieuses » et de vos agissements de voyous pour nous bouffer la couenne sur le dos.

    Madame ou Monsieur X en service, nous ne pourrions que vous suggérer de rebaptiser le « service Marketing »  en « service Racketing » ce qui lui donnerait un côté « mauvais polar » plus proche de la menaçante réalité…

    Madame ou Monsieur X, employé encaisseur au service sus-nommé, nous pouvons aisément convenir ensemble qu’étant donné le très mauvais état du service de transport public, sa déficience notable, il serait absolument incompréhensible pour ne pas dire injuste que l’on exige de moi une telle ponctualité dans le paiement de l’amende que vous m’avez adressée, soit 31 euros payables avant huit jours.

    Madame ou Monsieur l’encaisseur, je sollicite un étalement du paiement de cette somme et je propose comme échéancier de vous verser un(1) euro chaque mois pendants trente(30) et un(1) mois et pour vous prouver ma bonne volonté je vous propose d’accepter de recevoir l’équivalent de la première année, soit douze(12) euros comme solde de tout compte pour la première année (de août 2011 à août 2012)

    Sans vous saluer pour autant et comme vous vous présentez à mon égard, vous pouvez être assuré, Madame ou monsieur X, de mon absolue déconsidération.

    Mr…..

    Copie pour information à Monsieur Edouard Philippe président de la CODAH
    Copie pour information à l’association « Agir contre le chômage »

  2. jefferson dit :

    tu soulève un point important quand tu dis que la carte a puce permettra de suivre chacun des mouvements des utilisateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.